Définition d’un plan de marquage au sol : l’accompagnement de Separk


définition plan de marquage au solDans le cadre de ses prestations de marquage au sol en milieu industriel, logistique ou transport, l’entreprise Sapark propose une aide à  la définition de la signalisation au sol dans le respect des règles de l’INRS relatives à la santé et à la sécurité du travail. Avec une expérience acquise lors de nombreux chantiers de signalisation au sol depuis 1993, Separk aide à la définition d’un marquage répondant aux besoins de l’exploitation.

Définir un  plan de marquage au sol : nos conseils

Que ce soit en milieu industriel, logistique ou transport, la définition d’un marquage au sol est déterminant pour la sécurité au sein des locaux et les performances générales de production et d’exploitation. Cœur de métier de Separk, le marquage au sol devient un outil de signalisation indispensable pour la circulation sécurisée des engins et piétons sur les lieux d’exploitation. Quelques conseils la définition des besoins en marquage au sol.

Répertorier les flux de circulation sur les lieux d’exploitation

  • Piétons sans charge : collaborateurs ou personnes extérieures à l’entreprise.
  • Piétons avec charge : charriots à main, transpalettes manuelles
  • Engins et véhicules motorisés : charriots élévateurs, transpalettes électriques…
  • Flux entrants et flux sortants de matières premières, marchandises, déchets de l’entreprise.

Définir le plan de circulation

plan marquage au sol

De cette étude des flux présents sur les lieux de circulation peut démarrer la réflexion autour du marquage au sol. Cette définition de la signalisation dépend de la configuration de chaque lieu d’exploitation, un véritable diagnostic sur-mesure doit être effectué avec les responsables du site :

L’objectif est d’éviter le risque de percussion et d’accident en évitant que les flux ne se croisent : séparation des voies pour les différents flux, définir un sens de circulation unique. En cas de croisement, prévoir une signalisation claire avec une bonne visibilité.

  • Les caractéristiques de chaque flux doivent être étudiées : fréquence de passage, créneaux horaires de circulation, taille des voies adaptée aux engins ou charges transportées…
  • Rationalisation des déplacements et de la chaîne de production : réduire les déplacements des différents flux le plus possible pour optimiser les performances d’exploitation.
  • Lieux de livraison et expédition : accessibilité pour des poids lourds, présence de parkings dédiés, horaires de livraison…

Cette prise en compte de l’ensemble des flux et de leurs caractéristiques de circulation conduit à la définition d’un plan pour le marquage au sol. Cette signalisation doit être complétée par une signalétique et un éclairage adapté à l’intérieur et à l’extérieur des locaux d’exploitation. L’ensemble de ces éléments doit être formalisé sur un document de synthèse, un plan à soumettre à une entreprise de marquage au sol pour bénéficier de conseils personnalisés. Le marquage au sol matérialise et délimite les zones et flux d’activité dans les locaux d’exploitation en suivant les instructions du plan de circulation :

  • Voies de circulation des piétons.
  • Voie de circulation des engins motorisés.
  • Zones de stockage.
  • Zones d’expédition/livraison avec chargement et déchargement.
  • Zones de danger, à risque ou à accès règlementé.
  • Issus de secours et accès pour les personnes à mobilité réduite (PMR).

Cas client : un budget maîtrisé pour une signalisation plus intuitive

Un grand groupe logistique a demandé à Separk un devis pour le marquage au sol de ses entrepôts. Dans un premier temps, l’entreprise Separk a calculé un devis d’un montant de 5.000€HT à partir des plans de signalisation fournis. Une étude approfondie a été ensuite mise en place pour délimiter les besoins réels de l’intervention, des séances de travail avec les responsables d’exploitation ont été programmées.

A partir de cette étude collaborative des besoins de l’exploitation, le projet de marquage au sol a été redéfini pour répondre davantage aux besoins de sécurité des locaux en respectant les réglementations et normes de marquage au sol. Avec cet accompagnement, de nouvelles sources de danger ont pu être identifiées. Une signalisation plus intuitive, pour un budget moins élevé, la commande finale s’est élevée à 3800€ HT, soit 23 % moins cher que budget estimé pour le besoin initial exprimé.

Source : http://www.inrs.fr/accueil/risques/deplacements/circulation/interieur.html